Histoire et missions

        L’organisation humanitaire et de développement française ACTED (Agence de Coopération Technique et de Développement) fonde le Centre Culturel Bactria en décembre 2001 à Douchanbé. Depuis sa création, le centre a non seulement facilité l’accès de la culture, de l’information et de la formation professionnelle au grand public, mais a également supporté les membres de la communauté artistique, marginalisés durant la crise sociale et politique survenue à l’issue de la guerre civile. Au cours des années, le Centre Culturel Bactria a développé un réseau important d’artistes, de conservateurs, de producteurs, de managers, d’étudiants et autres dans la communauté Asie-centralienne et les a connectés avec les différentes audiences présentes dans la région. 

        Aujourd’hui, le centre continue à soutenir un large choix de programmes éducatifs et artistiques, ainsi que d’activités culturelles dans le pays et étend son champ d’actions aux autres pays d’Asie centrale.

        Le centre croit dans l’idée qu’une communication efficace est, aujourd’hui, cruciale pour la communauté internationale. Par conséquent, il offre des cours de langue en français, anglais et persan. Les initiatives du Centre Culturel Bactria favorisent également la préservation de la culture traditionnelle tadjike et encouragent le développement de l'art contemporain en Asie centrale. Le Centre sert de plate-forme pour la coopération artistique et culturelle nationale comme régionale, en tant que facilitateur et un catalyseur d'initiatives et de processus artistiques. Savants, artistes et membres de la communauté interagissent avec les discussions académiques, au sein des conférences, concerts, dans les résidences artistiques, au cours d’expositions d'art contemporain, des foires d'artisanat, des ateliers et par des projections de films.